Savoie Technolac > Espace presse

[CRÉATION] Portrait de Nicolas Sioli et Grégoire Hermann > Réussir Savoie

Voir l'image en grand

[INCUBATEUR ETUDIANT SAVOIE TECHNOLAC]

Nicolas Sioli et Grégoire Hermann, étudiants en 2e année INSEEC Business School ont créé Réussir Savoie en décembre 2014. Entretien avec Nicolas.

Quel est le projet ? Une agence locale de cours à domicile pour les jeunes par des jeunes sur les secteurs de Chambéry, Aix-les-Bains, Annecy et Grenoble, pour toutes matières de l’école primaire au lycée. Nous nous revendiquons entreprise de proximité à l’écoute de ses clients, avec un contact des gérants en direct, et des intervenants sélectionnés via un processus de recrutement de qualité (étudiants niveau bac+2 min, test écrit et oral, entretien de motivation/casier judiciaire vierge).

D’où vient l’idée ? Il y a 2 ans j’ai compris que c’était important de faire une relation entre le réel et la théorie. Après avoir eu une expérience à temps plein en tant que professeur à domicile, j’ai eu envie de me lancer. A l’école j’ai rencontré Grégoire, avec qui on a travaillé sur le business plan dans le cadre de la Mission Entreprendre. Une rencontre qui s’est transformé en amitié et en partage.

Créer à deux, avantages ou inconvénients ? Plus d’avantages que d’inconvénients : ça permet de diviser le travail en deux, un enrichissement mutuel avec deux profils qui se complètent (Grégoire au commercial et moi aux finances). Le projet évolue plus vite que si on est tout seul. Mais il faut aussi s’adapter au rythme et à la vision de l’autre. Ca se révèle profitable pour la société tant qu’il y a de la COMMUNICATION !

Créer jeunes, avantages ou inconvénients ? Beaucoup d’avantages du fait de l’accompagnement de l’Incubateur étudiant Savoie Technolac et de notre école Inseec Business School : nous avons un soutien et un suivi régulier et on est aidé par nos projets scolaires avec d’autres étudiants. Notre banquière nous a accueillis à bras ouvert car elle était contente que des jeunes se lancent ! Il faut dire aussi que nous n’avions pas de besoin réel de financement. Les inconvénients ne viennent pas du fait d’être jeune : créer ça coûte de l’argent d’un point de vue administratif et fiscal.

Meilleur & pire souvenir ? Le meilleur : le 1er entretien de recrutement car cela voulait dire que l’entreprise démarrait concrètement. Le pire : les formalités administratives.

Des actus ? La phase de recrutement des professeurs est terminée. Les premiers cours sont dispensés depuis février 2015.

Un conseil aux jeunes futurs entrepreneurs ? Garder la motivation. Profiter du soutien de l’Incubateur étudiant Savoie Technolac et de l’école. C’est l’accélérateur du projet car on a des personnes à l’écoute et force de proposition. Ca permet de prendre du recul. C’est important de demander des avis même si c’est nous qui prenons au final les décisions.

Projets d’avenir ? le développement d’une appli autour de l’enseignement et la création d’un réseau d’agences en France.

+ d'infos sur www.reussir-savoie.fr