Savoie Technolac > Espace presse

[CRÉATION] Portrait de Denis Verdier > UNC PRO et VAGABON WORKSHOP

Voir l'image en grand

[INCUBATEUR ETUDIANT SAVOIE TECHNOLAC]

Denis Verdier,  24 ans, diplômé de l’IUT SGM-Arts appliqués en 2012 (Université Savoie Mont-Blanc) est un entrepreneur dans l’âme : associé de l’entreprise UNC Pro et gérant de Vagabon Workshop. Interview

D’où vient ton idée d’entreprendre ? J’ai envie de lancer 10 000 choses, faire ce que je veux, être indépendant. Ma 1ère idée je l’ai eu à l’IUT avec la création d’une marque de t-shirt où j’ai fait connaissance avec l’Incubateur étudiant Savoie Technolac qui m’a donné des conseils et des contacts : j’ai notamment travaillé sur un projet avec Gregory Thouverey, un étudiant entrepreneur de l’INSEEC. J’ai su à ce moment-là que je ne voulais pas être salarié ; je voulais vivre une aventure entrepreneuriale.

Le projet aujourd’hui c’est quoi ? J’ai fait mon stage chez UNC Pro qui propose du mobilier gonflable personnalisable pour l’événementiel. Je me suis investi à 100% et je suis arrivé à me rendre indispensable pour la boîte. Aujourd’hui nous sommes 3 associés complémentaires : Ludovic au commercial, Nicolas aux finances et moi au design. Pour diminuer les coûts de structure, nous travaillons chacun chez soi, et nous nous rencontrons lors des évènements. Ca fonctionne très bien comme ça.

Le meilleur souvenir ? Quand les bons de commande sont signés !

Le pire souvenir ? Essayer d’innover quand on a un concurrent direct. C’est une situation stressante, une bataille perpétuelle.

Le crowdfounding, ça a marché ? Pour nous non, mais cela nous a permis d’avoir un contact direct avec le marché, de le tester et d’en tirer les conclusions. Au départ, on voulait faire du mobilier gonflable pour les étudiants (ça n’a pas pris), du coup on s’est tourné vers l’évènementiel : on est allé là où il y avait un marché et du budget.

Des nouveautés ? On va élargir notre gamme de mobilier en proposant des mobiliers personnalisables type canapé, chaise, pouf, table basse….conçu cette fois à base de billes ou de bois.

Quid de l’accompagnement ? C’est important pour se poser les bonnes questions, être repoussé dans ces retranchements, savoir répondre à des situations de crise. Aujourd’hui on parle plus d’entrepreneuriat qu’il y a 3 ans : je trouve que la dynamique actuelle d’inciter les jeunes à entreprendre est très positive.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui veut créer ? Ne pas hésiter : foncer ! Si tu ne sors pas ton idée de suite, quelqu’un d’autre le fera !

+ d’infos sur Vagabon Workshop et UNC Pro